30 mars 2019

Communiqué de presse – Assemblée des délégués du 30 mars 2019

Demande en hausse pour les assurances récoltes de la Suisse Grêle suite à l’augmentation des extrêmes climatiques

  • Intérêt grandissant pour les assurances récoltes avec couvertures contre le gel et la sécheresse
  • 2018 croissance du volume de primes de 5% - charge de sinistres moyenne
  • Ristourne de primes de CHF 5.0 millions octroyée en 2019 aux assurés en Suisse
  • Développement des affaires en France
  • Défis liés au climat en augmentation: températures extrêmes, gel printanier, sécheresse et fortes précipitations
  • Un possible soutien étatique d’assurances-récoltes est évoqué dans le cadre de la politique agricole 2022 (PA22+) – l’assurance Suisse Grêle est favorable à une solution sous forme de partenariat public-privé

Sur le plan météorologique, l’assurance Suisse Grêle a connu une année exigeante en 2018, ce que confirme l’importance accordée à des assurances récoltes élargies dans le contexte des défis climatiques en hausse. Le volume de primes en Suisse a augmenté de 6% par rapport à l’année précédente pour atteindre un montant de CHF 49.2 millions; les couvertures complémentaires contre le gel et la sécheresse y ont également contribué. En termes de sinistres, l’année peut être qualifiée de moyenne malgré les évènements de grêle, de tempête et de sécheresse généralisée, en particulier sur les cultures de maïs, de pommes de terre, de betteraves sucrières et des herbages. A l’étranger – France et Italie – le volume de primes a augmenté de 4% pour s’établir à CHF 56.1 millions. Sur le plan des sinistres, l’année a été principalement marquée par des épisodes de forte grêle et de sécheresse; en conséquence, le taux de sinistres a été légèrement supérieur à la moyenne.

Dans l’ensemble, le volume de primes a atteint CHF 105.3 millions. Le taux de sinistres s’est monté à 68% et le ratio sinistres/coûts à 87%. Malgré un environnement d'investissement difficile, un résultat des placements positif de CHF 5,2 millions a été réalisé, ce qui a permis de dégager un bénéfice (avant modification des réserves) de CHF 3,4 millions. En 2019, l’assurance Suisse Grêle fait participer ses membres suisses au résultat positif de 2018 sous la forme d’une ristourne de primes de CHF 5.0 millions, soit 10% de l’encaissement des primes.

En France, l’assurance Suisse Grêle, en tant qu’assureur agricole spécialisé et performant, a pu conclure un partenariat avec AXA, leader de l’assurance toutes branches, pour les affaires grêle et assurances récoltes. Pour l’assurance Suisse Grêle, ce partenariat représente une croissance significative des primes, une optimisation de la structure du portefeuille et des coûts ainsi qu’un renforcement notable de sa position sur le marché français.

Les défis liés au climat, tels que les températures extrêmes, les gelées printanières, la sécheresse et les fortes précipitations sont en augmentation. L'assurabilité de tels risques majeurs est à l’étranger fréquemment rendue possible par un partenariat public-privé (PPP) entre le secteur public, l'agriculture et le monde des assurances. En Suisse aussi, la politique agricole 2022 (PA22+) envisage actuellement la possibilité d'un soutien à l'assurance.

Si le secteur public décide de soutenir une assurance récolte, il faudra alors tenir compte des spécificités suisses et des expériences en suisse et à l’étranger en matière d'assurance récolte. Un système de soutien devrait être le plus simple possible sur le plan administratif et garantir que chaque franc de subvention profite à l’assuré. Comme c'est le cas à l'étranger, il conviendrait avant tout de définir un cadre fixant les règles de soutien à une assurance récolte (entre autre en définissant une liste des risques obligatoirement couverts et un taux maximal de subventionnement de la prime). La mise en œuvre de ce cadre doit ensuite être du ressort du secteur des assurances privées.

En tant que coopérative d'assurance privée à but non lucratif, ancrée dans l'agriculture depuis plus d'un siècle, l’assurance Suisse Grêle est favorable à une solution sous forme de PPP pour assurer les cultures agricoles contre les phénomènes climatiques extrêmes.

Perspective: L’assurance Suisse Grêle illustre parfaitement la notion de responsabilité individuelle dans le secteur agricole suisse qui, depuis 1880, couvre ses risques liés à la grêle et aux autres aléas climatiques sous la forme d’une communauté de solidarité. Elle continuera à l’avenir de jouer son rôle de partenaire fiable de l’agriculture dans la couverture des risques grâce à sa force d’innovation. Dans le cadre de son projet interne «Grêle 2020», elle poursuit ainsi le développement de thèmes tels que la définition de nouvelles couvertures de risques, la numérisation et les possibilités de mesures par satellite et par radar.

Chiffres clés

Personnes de contact: Pascal Forrer, Directeur, et Emilia Baldi, porte-parole, tél. 044 257 22 11

La Société suisse d’assurance contre la grêle, société coopérative fondée en 1880, assure les cultures agricoles de quelque 30 000 exploitations suisses pour une valeur d’environ 2 milliards de francs. Elle propose des solutions complètes d’assurance récolte protégeant les exploitants contre les pertes de rendement consécutives aux dommages de grêle et d’autres forces de la nature. En tant que coopérative, elle redistribue les excédents à ses membres sous forme de ristourne de primes. Elle est certifiée ISO 9001:2015.