06 décembre 2021

2021, l’année des évènements météorologiques extrêmes – rétrospective

Avec un montant de dommages de plus de 110 millions de francs, 2021 est l'année la plus sinistrée dans les 140 ans d'histoire de la Suisse Grêle. 2021 prouve une fois de plus que les phénomènes météorologiques extrêmes sont en augmentation et qu'ils touchent directement l'agriculture.

Cette année, la Suisse Grêle a enregistré environ 14 000 déclarations de sinistres, totalisant un volume de dommages de plus de CHF 110 millions de francs pour les cultures agricoles. Cela représente plus du double des primes encaissées. L'année 2021 a été marquée par le gel, la grêle et par des conditions humides. Pendant les dix premiers jours d'avril, un froid persistant s'est installé, provoquant des dommages de gel, surtout sur les fruits à noyau. Plus de 85% du montant total des dommages sont toutefois imputables aux chutes de grêle extrêmes des mois de juin et juillet. Les grêlons qui ont littéralement haché les plantes et laissé des traces de dévastation dans les champs, détruisant en quelques minutes le travail de toute une année, ont fait mal. Malheureusement, de nombreux producteurs et productrices en ont fait l'expérience cette année.

Toutes les sortes de cultures ont été touchées par la grêle. Au niveau régional, la Suisse alémanique a été plus touchée que la moyenne par les intempéries avec 74% du montant total des dommages (Suisse romande 25% et Tessin 1 %). Les précipitations persistantes ont provoqué localement des inondations qui ont entraîné d'importantes pertes de récoltes dans les cultures agricoles et notamment dans les cultures maraîchères.

2021 prouve de manière très claire qu'une gestion des risques prévoyante est incontournable. De nombreux producteurs et productrices étaient soulagés de s’être assurés et de pouvoir compter sur la couverture d’assurance de la Suisse Grêle ainsi que sur un traitement professionnel et efficace des sinistres, versement des indemnités inclus.

Pour bon nombre d'entre eux, les liquidités et parfois même la poursuite de leur activité étaient ainsi assurées. C'est pourquoi une grande partie des exploitations suisses fait confiance au numéro 1 pour les assurances des récoltes et assure leurs cultures contre les risques météorologiques.

Personnes de contact: Pascal Forrer, Directeur, et Esther Böhler, porte-parole, tél. 044 257 22 11, esther.boehler@hagel.ch

La Société suisse d’assurance contre la grêle, société coopérative fondée en 1880, assure les cultures agricoles de quelque 30 000 exploitations suisses pour une valeur d’environ 2 milliards de francs. En outre, elle assure également 20 000 exploitations en France et en Italie par l'intermédiaire de succursales. Elle propose des solutions complètes d’assurance récolte protégeant les exploitants contre les pertes de rendement consécutives aux dommages de grêle et d’autres forces de la nature. En tant que coopérative, elle redistribue les excédents à ses membres sous la forme de ristourne de primes.