07 avril 2018

Communiqué de presse – Assemblée des délégués du 7 avril 2018

Une année 2017 avec beaucoup de sinistres suite aux dommages causés par le gel, la pression de la neige et la grêle. Les conditions météorologiques extrêmes augmentent avec le réchauffement climatique.

  • Encaissement de primes stable.
  • Sinistralité supérieure à la moyenne causée par le gel et la grêle, mais aussi par la pression de la neige, les inondations, la tempête et la sécheresse.
  • Les températures extrêmes, les périodes de sécheresse et les précipitations record sont en hausse
  • En plus des vignes, les fruits et les baies peuvent désormais être assurés contre le gel.
  • Une ristourne de prime de CHF 3.5 millions de francs sera octroyée en 2018 aux membres de la coopérative d’assurance.

L’assurance Suisse Grêle a connu une année riche en défis.

En 2017, en raison de la baisse de la somme d’assurance pour la vigne et les fruits suite au gel, le volume de primes en Suisse a légèrement diminué par rapport à celui de l’année précédente s’établissant à CHF 46.4 millions. Le gel, la pression de la neige, les inondations, la tempête, la sécheresse et en partie d’intenses chutes de grêle ont conduit à une charge de sinistres légèrement supérieure à la moyenne.

A l’étranger – France et Italie – le volume de primes à quelque peu augmenté et s’est établi à CHF 53.8 millions. En termes de sinistres, l’année a été marquée par les gelées catastrophiques survenues au printemps – surtout en Italie – mais aussi par des chutes de grêle parfois très intenses. En conséquence, la charge de sinistres à l’étranger a été très nettement supérieure à la moyenne.

Dans l’ensemble, le volume de primes est resté pratiquement stable à CHF 100.2 millions. Le taux de sinistres s’est monté à 124 % et le ratio sinistres/coûts à 142 %. Grâce à une excellente couverture de réassurance prévue pour de tels évènements ainsi qu’au bon résultat des placements de CHF 9.5 millions, un bénéfice avant modification des réserves de CHF 1.9 million a été dégagé. Malgré un exercice difficile, une ristourne de primes de CHF 3.5 millions sera octroyée en 2018 aux membres de la société.

En tant qu’assureur protégeant des extrêmes climatiques, l’assurance Suisse Grêle est bien préparée aux importantes fluctuations de sinistres grâce à une gestion d’entreprise durable. En outre, son activité à l’étranger depuis plus de dix ans permet de mieux diversifier les risques dans la durée et de maintenir la taille critique nécessaire.

La Suisse Grêle offre la couverture d’assurance la plus complète en Europe pour les cultures agricoles sans soutien de l’Etat. De cette manière, elle démontre régulièrement sa capacité d’innovation et son rôle de partenaire de l’agriculture pour la protection contre les risques climatiques. Ce dynamisme est poursuivi dans le cadre du projet interne «Grêle 2020» qui couvre des thèmes comme les conséquences du changement climatique, des nouvelles technologies, des évolutions dans les conditions cadres politiques politique. L’assurance Suisse Grêle est sur la bonne voie et est confiante pour l’avenir.

Chiffres clés

Personnes de contact: Pascal Forrer, Directeur, et Emilia Baldi, porte-parole, tél. 044 257 22 11

La Société suisse d’assurance contre la grêle, société coopérative fondée en 1880, assure les cultures agricoles de quelque 30 000 exploitations suisses pour une valeur d’environ 2 milliards de francs. Elle propose des solutions complètes d’assurance récolte protégeant les exploitants contre les pertes de rendement consécutives aux dommages de grêle et d’autres forces de la nature. En tant que coopérative, elle redistribue les excédents à ses membres sous forme de ristourne de primes. Elle est certifiée ISO 9001:2015.