02 avril 2016

Communiqué de presse – Assemblée des délégués

Sinistralité normale en 2015 et ristourne de primes en 2016

  • Baisse du volume de primes en raison du cours de change et des conditions du marché.
  • La sinistralité s’est située dans la normale en dépit de chutes de grêle répétées, de dommages dus aux inondations et à la sécheresse, en particulier en Suisse.
  • La Suisse Grêle fait profiter ses membres du résultat positif 2015 sous la forme d’une ristourne de primes de 5%; CHF 3.5 millions seront ainsi redistribués aux membres en 2016.

La Suisse Grêle poursuit de manière inchangée son objectif consistant à offrir des produits d’assurance complets et appropriés pour la protection des cultures agricoles contre les risques climatiques. Un personnel motivé, des infrastructures informatiques modernes et la recherche constante de nouvelles possibilités et/ou de modèles d’assurance en font partie.

En 2015, le volume de primes en Suisse est resté pratiquement stable, s’établissant à CHF 49.7 millions. En termes de sinistres, l’année peut être qualifiée de normale en dépit de violents orages de grêle, de conditions climatiques difficiles – tout d’abord trop humides et ensuite trop chaudes – avec des inondations et des dommages de sécheresse importants. 

l’étranger – France et Italie – le volume de primes a, après la forte croissance de l’année précédente, diminué de 28% à CHF 63.2 millions. Ce recul tient, d’une part, à la perte de valeur de l’euro après l’abandon du cours plancher par la Banque nationale suisse et d’autre part, à la réduction du soutien de l’État aux assurances multirisques ainsi qu’à des conditions de marché très difficiles en Italie. Sur le plan des sinistres, ce sont surtout des dégâts de grêle qui se sont produits. Grâce à une bonne répartition du risque et à une politique de souscription disciplinée, le taux de sinistres à l’étranger s’est également situé dans la norme.

Dans l’ensemble, le volume de primes a diminué de 19% et s’est inscrit à CHF 112.9 millions (année précédente: progression de 19%). Le taux de sinistres s’est monté à 54% et le ratio sinistres/coûts à 71%. Après prise en compte de la réassurance et d’un résultat des placements réjouissant de CHF 7.1 millions dans un environnement exigeant, un bénéfice avant modification des réserves de CHF 15.9 millions a été dégagé.

En tant qu’organisation coopérative d’entraide pour la protection contre les risques climatiques, la Suisse Grêle développe en permanence ses produits d‘assurance pour garantir l’existence de l’agriculture. Début 2016 par exemple, un nouveauproduit d’assurance pour les cultures d’herbages a été introduit. Celui-ci couvre désormais, en plus de tous les autres risques, également le risque de sécheresse à l’aide d’un indice de référence des herbages développé spécialement par la Société. Cette nouvelle réponse aux changements climatiques est réalisée sans soutien étatique contrairement à ce qui est la règle dans d’autres pays.

La Suisse Grêle est bien placée pour envisager l’avenir avec confiance malgré des perspectives climatiques exigeantes.

Personnes de contact: Pascal Forrer, Directeur, et Emilia Baldi, porte-parole, tél. 044 257 22 11

La Société suisse d’assurance contre la grêle, société coopérative (Suisse Grêle), fondée en 1880, offre une couverture d’assurance complète (grêle et autres forces de la nature) en Suisse et dans les pays limitrophes pour les cultures agricoles. En tant que coopérative, elle redistribue les excédents à ses membres sous forme de ristourne de primes. Elle est certifiée ISO 9001:2015.